INTERVIEW DE DAVID HUGUET
Organisateur du Cevennes Rod Trip

David Comment es-tu arrivé au Hot Rod ?

Tout petit déjà je démontais tout ce qui touchait aux voitures, j’étais très attiré par la forme des tacots, puis un jour du début des années 80 dans Alès j’ai vu passer une 203 custom, une allure d’enfer… avec des gros gommards à l’arrière, …ce jour-là j’ai compris que le rêve était possible, à partir de là j’ai customisé une 203 puis une autre, puis une Ford Taunus 12M.
Puis en allant dans les concentres j’ai découvert les Rods, là c’était une nouvelle dimension qui me permettait d’allier l’attirance pour les formes des véhicules des années 30 avec le goût d’une voiture d’exception !
J’ai donc attaqué la B14 avec l’idée fixe d’en faire un ROD très personnel et exceptionnel.


Quelles sont les compétences techniques qui t’on permises de te lancer dans la construction d’un Rod ?

J’ai tout appris en autodidacte, j’ai toujours trouvé du plaisir à voir faire les autres et le reproduire par moi-même, il y a un vrai plaisir à apprendre. J’ai été entouré aussi d’un frère carrossier qui m’a transmis son savoir-faire.

Dans la construction quelle partie te plait le plus ?

Ce qui me plait le plus est de créer une pièce ou partie de véhicule complètement nouvelle, j’aime aussi la réalisation des châssis, c’est la partie essentielle d’un Rod moderne.

La partie que tu laisserais volontiers faire à qq d’autre ?

Le ponçage pendant des heures !
avec la peinture c’est la partie où je prends le moins de plaisir.

Quel conseil donnerais-tu à un gars qui viendrait te voir avec l’envie de construire un Rod ?

La passion, qu’il s’assure bien d’avoir cette passion indéfectible c’est le moteur premier pour se donner les chances d’aller jusqu’au bout. Il faut aussi de la place, de l’outillage, garder la volonté tout au long du projet.

Y a-t-il un sentiment chez les Rodders d’appartenir à une communauté un peu à part ? Le sens de rouler différent ?

Là aussi c’est la passion pour nos véhicules qui nous réunit, la récompense de rouler dans un véhicule qu’on a construit avec patience et soin. J’ai un plaisir énorme à rouler dans le Rod que j’ai construit et la vision sur la route des autres Rod autour de soi est exceptionnelle.

Se retrouver entre potes pour rouler semble être très important pour toi, est-ce que c’est ce qui t’as poussé à organiser ce meeting dans ce lieu où on va se régaler à rouler en montagne pour rejoindre ce bel endroit ?

Effectivement, j’ai toujours apprécié de rouler pour participer aux concentres organisées par les autres et il me semble naturel d’organiser à mon tour un rassemblement qui permettra à tous ceux qui souhaitent partager un bon moment sur la route et se retrouver le temps d’un Weekend à Meyrueis.
Nous devons aussi créer ces rassemblements pour nous renforcer et faire avancer le mouvement.